La formation individuelle

Elle est dispensée par deux organismes :

– le conservatoire à rayonnement départemental de Vannes (CRD)
– la Bodadeg ar Sonerion (BAS, fédération de sonneurs)

Le Conservatoire à Rayonnement Départemental

Le département de musique traditionnelle (DMT), créé en septembre 2007, est le fruit d’une collaboration étroite entre la ville de Vannes, le conservatoire, et le Bagad de Vannes Melinerion. Ces partenaires sont liés par une convention initiant les modes de fonctionnement, les contenus, les modalités de représentativité, une tarification adaptée aux membres du bagad … Il rassemble, pour les disciplines de bombarde, de cornemuse, de rythmiques (caisses-claires et percussions), une cinquantaine de membres, qui sont pour la grande majorité d’entre eux, membres de notre association. D’autres pratiques sont cependant possibles dans ce département : l’accordéon diatonique, la harpe celtique, le chant traditionnel.

Signature DMT
Youenn LE RET, président du Bagad, François GOULARD, député maire de Vannes et Gabriel SAUVET, maire adjoint à la culture signent la convention régissant la création du département de musique traditionnelle

Le DMT propose un cursus complet à visée amateur avec le certificat de fin d’études musicales suivant un cursus calqué sur celui des autres départements (classique ou Jazz…) : 1er, 2ème, 3ème cycle ou professionnelle avec le diplôme d’études musicales. Il s’articule autour de 3 pôles :

La formation instrumentale

Elle est dispensée par des professeurs diplômés, est adaptée aux souhaits, aux compétences et besoins des élèves en tenant compte de l’âge (à partir de 7-8 ans jusqu’à l’âge adulte), de l’instrument et des projets pédagogiques de la structure.

Les cours ont lieu de manière hebdomadaire à raison de 30 minutes en cycle 1, 45 minutes en cycle 2 et 1 heure en cycle 3 et DEM.

Les professeurs sont Guénolé Keravec (bombarde), Pierre Thébault (cornemuse écossaise), Yoann Loisel (caisses claires et percussions). Le projet pédagogique intègre donc des approches d’enseignement propres à chaque instrument mais permet également d’envisager des projets artistiques transversaux avec des classes du même département ou encore avec des instruments d’autres départements du conservatoire. Ainsi ont pu être écoutés des ensembles divers : accordéons / bombardes ; violons / cornemuses ; cuivres / percussions / bombarde ; bombarde / harpes…

BB Harpes Couple

Cette ouverture, à d’autres influences et esthétiques sonores et ces rencontres et partages avec d’autres musiciens, constitue un atout indéniable dans la formation pluri-dimensionnelle du jeune « sonneur ». Les enseignants intègrent également de manière très attentive les motivations des jeunes (et moins jeunes !) instrumentistes, dans leur projet pédagogique individualisé. Ainsi, ils orientent ou répondent aux sollicitations des élèves vers des pratiques diverses telles que celles de solistes, de couple, de duo libre, de pipe band, de bagad voire d’orchestre.